• dur

    Blanc sans N,ça fait black!Comme quoi sans haine nous sommes tous égaux!

           J'ai Mal dit mon corps!

           J'ai touillé mon café avec le manche ,la journée va être longue.....

    Quoique mercredi!

    Il reste notre génie national, celui qui revient de vacances au fort de Bregencon.

    Pas une parcelle de mon corps n'est sans douleur.Mais pourquoi?

    Et en plus.

      Ce midi j'avais encore "la diarrée",la dhiarée, la chiasse,la diarrhée.

      En octobre j'ai la rhumato mais que va t'elle pouvoir faire de plus?

    J'ai aussi des vertiges et je n'arrive plus à lire sinon nausées. .Que va t'on découvrir dans ce cerveau en ébullition avec 21 de TA malgré les médicaments?!Est ce de nouveau une artère qui déconne?Je n'avais plus ce problème depuis X années.

          

           .Parfois je dis "c'est pas mon jour"!Mais c'est ni ma semaine ni mon mois.....

      Je crois que je ne suis plus branchée...

     

     

     Ah  j'ai appris  ceci,fait divers qui aurait pu être dramatique.

     

    Il traverse la rue et se fait percuter par un emploi.

    dur

    Lucas n’a pas pris au sérieux les paroles du président Emmanuel Macron et a failli le payer de sa vie.

    Hier, Lucas, 33 ans, a traversé la rue sans regarder et s’est fait percuter par un emploi. « Je suis bête, je sais qu’il y en a partout, les emplois pullulent dans la rue. J’étais dans mes pensées et j’ai traversé en dehors du passage piéton et paf !! Je me suis pris un CDD de 3 mois au SMIC horaire dans la restauration en pleine face » nous confie ce professeur d’EPS du 12ème arrondissement de Paris.

    Il est vrai que la prolifération d’emplois est devenue un véritable problème pour la maire de Paris Anne Hidalgo qui a dû prendre les devants. « C’est devenu pire que les pigeons aujourd’hui. Il y a tellement d’emplois qu’on ne sait plus comment faire. On a donc décidé de créer plusieurs zones sans emploi pour que les parisiens puissent circuler le dimanche sans risque ».

    A l’Élysée, on prend également très au sérieux cette inquiétante recrudescence d’emplois « Tous ces emplois ne sont pas pourvus à cause des Français qui refusent de travailler, comme les sangliers qui n’ont plus de prédateurs naturels. On se retrouve dans des situations où des étudiants qui passent l’agrégation de philosophie refusent de devenir pizzaiolo au Vésuvio, alors forcément, prolifération d’emplois. C’est quand même incroyable, pourtant, une Calzone et le banquet de Platon, ça se recoupe » déclarait le président hier.

     


    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires