• Radio silence côté CDAS  Carhaix ...malgré mon appel ce matin à 9h ou, j'ai été transférée au CDAS de Morlaix ou m'a répondu une charmante secrétaire mais qui peut juste transmettre!

    C'est cela quoiUn autre soir.... mais cette fois je ne lâcherai R I E N.....

            Un autre soir....

     

         On me conseille d'inciter mon petit-fils à fuguer plusieurs fois ...Pauvre petit bonhomme de 10 ans qui ne saurait comment faire pour rentrer chez sa maman à 60 kms .....Comment peut on en tant que famille d'accueil me dire cela (une autre famille d'accueil). C'est fou tout cela!

      Je crois que bientôt ils pourront  :<<  épeler le mot coq >>et ajouter :<<que j'ai mal>>!

       Je suis allée chez le kiné et ma fille m'y a conduite vu que papynours  avait besoin de la tuture. Un autre soir....

    Bibounet est au taquet depuis qu'il marche Un autre soir.....

      Non je ne vais pas mieux mais je le garde pour moi Un autre soir.....Je réfléchis au futur enfin celui des autresUn autre soir.....

    Même si vous êtes triste,ne baissez pas la tête,ça vous fait .....un double menton...ah ah!

         Un autre soir....,adressez vous au Un autre soir.....

    Le Petit Pierre revient de l'école et demande à son père :
    « Papa, j'aurais besoin de tes lumières. Pourrais-tu me parler de la politique ? J'ai un devoir à rendre pour demain ! »
    Après un instant de réflexion, son père lui répond :
    « Et bien, je pense que la meilleure méthode pour t'expliquer tout cela est de faire une analogie avec notre famille ! :
    « Je suis le capitalisme car je nourris la famille. ! Ta mère est le gouvernement car elle contrôle chaque chose. La bonne est la classe ouvrière car elle travaille pour nous. Toi, tu es le peuple. Ton petit frère, c'est la future génération ! En espérant que cela puisse t'aider pour ton devoir...! »
    Le petit Pierre dit :
    « Merci Papa. Je ne comprends pas tout mais je vais y réfléchir ! »
    Dans la nuit, le Petit Pierre est réveillé par les cris de son frère. Il constate que ses couches sont sales. Il se rend dans la chambre de ses parents et essaie de réveiller sa mère sans succès. Il remarque que la place de son père est vide. Il retrouve son père au lit avec la bonne. En désespoir de cause, il retourne se coucher.
    Le matin suivant, au petit déjeuner, il dit à son père :
    « Papa, je crois que cette nuit, j'ai tout compris à la politique ! »
    Le père dit :
    « Excellent mon garçon. Et qu'as-tu compris ? »
    Le petit Pierre de rétorquer :
    « Ben... J'ai appris que le capitalisme baise la classe ouvrière tandis que le gouvernement roupille, ignorant le peuple et laissant la génération future dans la merde...! »  

         

            


    10 commentaires