• un pion...

         coucou...je ne  viens pas  souvent sur les blogs  depuis quelques temps...a cause de moi uniquement!Déçue fortement par le centre anti-douleurs qui s'occupe de moi,tous les 4 mois .je m'explique le rendez-vous(pas un premier) recule 3 fois et quand enfin fixe,on me change l'heure 2 fois!Ne suis je donc qu'un pion?

    Je voulais annuler mais mon mari n’était pas d'accord d'autant que lui entre a l'hôpital le 19 oct pour la prothèse totale de son genou droit cette fois.Je suis isolée...depuis l'accident,j'ai peur de conduire...

    Rendez-vous a 13h30,secrétaire arrivée a 14h mais pas grave,algologue arrivée a 14h30.....et après voyage de 100kms(aller),je trouve que ,quand même ,le respect de l'heure devrait être des 2 côtes!10Mn après,c'est réglé!Pas le temps,bien sûr il lui faut rattraper son retard.

    prochain rendez-vous le 23 janvier!

    EH BIEN NON,je ne suis pas d'accord!

    Je crie ma colère,ma tristesse aussi .Mon généraliste a 77 ans mais celui du village ,n'a que 60 ans,ne parle pas très bien le français et part du principe qu'on n'en guérit pas et donc que les médicaments ne servent qu'a faire un trou dans le budget secu!

     

    Et moi ,dans tout cela?Je me débats SEULE entre douleurs connues et gérées et nouvelles douleurs qui me font crier tant elles sont douloureuses!

    « Boire et conduire »

  • Commentaires

    1
    JOSETHE
    Mardi 30 Septembre 2014 à 16:57

    Ma fille est bien prise en charge par le centre anti-douleurs"L.Bérard" de Lyon. Le centre à l’avantage très appréciable d'offrir des consultations pluridisciplinaires, où les spécialistes agissent d'une façon concertée, pour que le patient retrouve une qualité de vie acceptable. Ils ont le matériel adéquat pour mesurer la douleur afin de l’atténuer. Cela permet de gagner du temps en énergie et en efficacité.  Plus besoin de consulter plusieurs spécialistes. Le suivi est parfait.

    Elle (ma fille) a participé avec d'autres patientes, à plusieurs protocoles de soins plus ou moins confortables : médicaments, kiné du bras, soins par doses de piments forts, etc... afin de faire évoluer la recherche.

    Ce n'est pas la même maladie que toi ma petite Sabine, pour la fibro on en parle rarement !!! il faut que les malades se débrouillent seules ! Courage est un grand mot, facile à dire, il faut pouvoir assumer, ne pas s'isoler et parler.

    Je suis près de toi tu le sais,(4 ans)

    Je t'embrasse très fort

    2
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 05:43

    Bonjour,

    Comme il m'arrive parfois de visiter les amis(es) de mes ami(es) sur Eklablog, je suis arrivée sur ton blog.

    Je suis désolée que tu sois aux prises avec la fibromyalgie. Je crois que tu demeures en France; pour ma part, je demeure au Québec. J'ai une fille qui est atteinte de fibromyalgie; elle a tout perdu : emploi, conjoint, etc. Je me passerai de te raconter tout ça. Tu en as bien assez comme ça. Cependant, dis-moi si je me trompe en affirmant que tu essaies l'arrêt de la morphine? Si ça peut t'encourager, ça faisait quelque 5 ans (je crois...) qu'elle prenait cette médication + bien d'autres afin d'atténuer ses douleurs. Eh bien, elle a réussi "cette fois-ci" l'arrêt de la morphine "d'elle-même", de façon "graduelle". Aucun médecin ne voulait l'aider; on lui disait que c'était impossible d'arrêter la morphine. Peut-être que ça t'encouragera si c'est le cas pour toi. Peut-être que ça t'aidera de parler avec quelqu'un comme moi "qui sait ce qu'est la fibromyalgie". J'ai vu ma fille "dans un état lamentable" plus souvent qu'à mon tour. Je suis bien placée pour te comprendre et t'encourager. Et le fait de ne pas s'isoler et de parler fait du bien parfois.

    Ma fille aura 43 ans dans quelques semaines et vient de faire un retour aux études "dans un autre domaine". C'est tout nouveau mais ça va très bien. On l'aide du mieux que l'on peut; elle a perdu son conjoint en plus en août 2014. Sa fille de 9 1/2 ans n'a plus de papa. Ma fille vit seule; il est bien certain qu'elle doit prendre encore de la médication mais la morphine est la pire "merde" (excuse-moi) qu'on peut prescrire à quelqu'un.

    Je vais attendre que tu me répondes; ne sois pas surprise si je tarde "un peu" à t'écrire: j'ai une "sœur qui est en fin de vie", ce qui fait que je vais la voir souvent. Maintenant, le temps qu'il lui reste se compte "en semaine ou jours".

    Je te donne mon adresse Eklablog :

    http://huguettemiller.eklablog.com

    Bon mercredi.

    Huguette

     

     

    3
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 14:28

    Bonjour Sabine,

    ça faisait un moment que j'étais passé te voir mais je sais pas si tu es au courant mais j'ai été opérée d'un cancer de l'utérus et la j'attend le démarrage de la chimio. L'opération s'est bien passée la tumeur était bien restée dans l'utérus donc pas de métastases ailleurs ce qui me rassure mais il faut que je fasse un peu de chimio pour bien tout nettoyer.

    Mon moral a été au plus bas mais là j'ai récupéré cette aprèm je vais voir une brocante pour profiter du soleil.

    Avec ta maladie qui me parait coriasse et douleureuse ma pauvre c'est pas évidant de gérer celà.

    Je te souhaite du courage et un très bon dimanche.

    bisous

    4
    Lundi 6 Octobre 2014 à 08:27

    Bonjour Sabrine, Je suis désolé que tu sois aux prises avec cette maladie mystérieuse. La fibromyalgie est presque inconnue ou rare, pourtant, elle existe...Mais à chaque mal il y a un remède je te souhaite du courage et un bon début de semaine.

     

    5
    Lundi 6 Octobre 2014 à 10:12

    Coucou Sabine, nous sommes souvent très seules pour nous battre contre ces maladies vicieuses. Nous faisons ce que nous pouvons, du mieux que nous le pouvons. Je t'embrasse

    6
    Lundi 6 Octobre 2014 à 10:32

    Bonjour Sabine

    Merci de ta visite...ton article me touche au plus au point.

    Mon mari a eu un cancer à la gorge en 2010, opération plus chimio et radiothérapie, il a été bien pris en charge...

    Et tu sais pourquoi... j'ai perdu mon fils Ludo (22 ans) en 1996 d'un accident de voiture, il s'est éteint dans leurs services avec un traumatisme crânien... ce n'est pas tout... six en plus tard...

    Dans le même hôiptal

    Mon deuxième fils Tony (22 ans) a eu une tumeur cérébrale inopérable il est parti en 4 mois, les soins étaient lamentables il est décédé dans la souffrance à mon domicile, je ne voulais pas qu'il reste une seconde de plus dans leurs services. L'hôpital ne l'a pas aidé et mon médecin non plus, ces râles pouvaient durer entre deux et trois jours, il n'y avait plus rien à faire... quand mon médecin nous a abandonné... je n'ai vu que la souffrance de mon fils et je sentais qu'il me parlait...

    -arrête maman la machine...c'est ce que j'ai fait, il s'est éteint aussitôt...je l'ai vu parti comme dans un nuage du matin à 23.35 heures son frère Ludo est venu ça aussi je l'ai vu pas en chair mais dans mon esprit...Voilà mon histoire.

    Ne perd pas espoir et adresse toi à de bons médecins...

    bisous

    7
    Lundi 6 Octobre 2014 à 10:45

    coucou

    bonne semaine : gif

    avec pluie et vent

    bisoussssssssss

    8
    Lundi 6 Octobre 2014 à 11:01

    Bonjour ma Sabine. Nombre de médecins deviennent des fonctionnaires et / ou  n'ont plus aucun respect ni pour les patients ni pour leur métier . C'est bien triste surtout quand on a vraiment besoin d'eux , comme c'est ton cas.

    Tu sais combien je me sens impuissante de ne pouvoir mieux aider des amies qui en ont besoin , dont plusieurs de "corsica" . Toi y compris bien sûr . Des mots ne suffisent pas toujours. Je comprends ton angoisse supplémentaire à l'idée que ton mari va être opéré et que tu te sentiras bien seule et isolée . Je t'embrasse très très fort ma belle *** A bientôt . Francine.

                                 fl

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :