• Un Dimanche comme un autre.

          Ah....Quand tu veux te lever de bon matin pour assouvir un petit besoin naturel et qu'en posant le pied droit (celui de la bonne humeur),tu as l'impression que tu vas te casser la gueule tant les os te font mal.....Tu te dis que la journée va être longue...Sauf si tu as décidé queUn Dimanche comme un autre.si tu le veux, malgré tout elle sera belleUn Dimanche comme un autre.!

     

    Un Dimanche comme un autre.

        Hier en fin d'après-midi,allant voir mes petits-enfants,j'ai failli perdre la vie!Entrée dans le bourg,un tracteur a dévié de sa route et est venu  vers la voiture (je n'avais en plus pas ma ceinture),j'ai klaxonné à mort et en me touchant presque il a brusquement redressé! Les dames présentes  n'y croyaient pas non plus et pour une fois ces caméras humainesUn Dimanche comme un autre. ont été utiles !Le gars n'a plus de permis ,va travailler avec sa voiture et boire le week-end avec son tracteur...Il était bourré à mort.

    Ce n'était pas mon heure!

                   J'ai sorti la volière des tourterelles et celle  des perruchesUn Dimanche comme un autre. car un bon nettoyage s'impose et dans leur local aussi.J'envisage de les donner ,je suis trop fatiguée Un Dimanche comme un autre.maintenant.On ne peut avoir été et être sauf que j'ai la fibromyalgie depuis près de 35 ans mais les crises étaient plus rares.

    De toutes les façons,faut faire avec !

    "La douleur peut se manifester sous différente formes :
    cela peut être un petit pincement, une légère irritation,
    une douleur lancinante, que l'on supporte tous les jours
    et il y  a le genre de douleur si grande qu'elle bloque tout le reste et fait disparaître le reste du monde, Jusqu’à ce que la seule chose à laquelle on pense c'est à quel point l'on souffre...
    La façon dont on la gère ne dépend que de nous...
    On l’anesthésie, on la surmonte, on l’étreint,
    on l'ignore et pour certains d'entre nous,
    gérer la douleur c'est foncer tête baissée.
    La douleur vous devez essayer de la surmonter,
    espérer qu'elle disparaisse d'elle même,
    espérer que la blessure qu'elle a causée se referme...
    Il n’y à pas de solution, pas de remède miracle,
    vous devez respirer à fond et attendre qu'elle s'estompe...
    La plupart du temps on peut la gérer mais parfois elle s'abat sur vous quand vous vous y attendez le moins,
    elle vous attaque en traître et ne vous lâche pas.
    Vous devez juste continuer à vous battre parce que de tout façon vous ne pouvez pas l'éviter et que la vie en fournit toujours plus..."

         

         Les  rêves on peut pas toujours les réaliser même si on y croit très fort!

    je fais mon possible pour faire au mieux une chose puis allongée canapé avec un livre ou pas quand la douleur est calmée je repars faire la suite.

    Ce midi LA PATATE DOUCE
    Vitamine a - c calcium , potassium , magnésium , phosphore, manganèse .Je fais des frites .Ce n'est pas ce que je péfère mais si je ne mangeais que ce que je préfère,je n'avalerais pas ces saloperies de médoc  !

    Les médicaments aident pas forcément ( vous êtes chanceux si vous ne souffrez pas des effets secondaires ).

     

    Mais on ne se laisse pas abattreUn Dimanche comme un autre.

    Au tribunal :
    > > > > Une prostituée passe au tribunal, le juge l'interroge :
    > > > >
      - Le juge : nom, prénom, āge ?
     
    > > > > > - La prostituée : Dobrovska, Sofia, 34 ans.
     - Le juge : nationalité ?
     > - La prostituée : Polonaise.
      - Le juge : profession ?
      - La prostituée : Mais, enfin, René !

    Un Dimanche comme un autre.

     

     Un Dimanche comme un autre.

     

    Un maire décide de faire repeindre la façade de la mairie.
    Il lance un appel d’offres.

     

    On lui présente 3 devis : un Breton, un Basque et un Marseillais.
    Le devis du Breton s’élève à 3 millions d’Euros, celui du Basque à 6 millions, et celui du Marseillais à 9 millions.

     

    Devant de telles différences, il convoque les trois entrepreneurs séparément, pour qu’ils détaillent leurs estimations !

     

    - Le Breton dit qu’il utilise de la peinture acrylique pour extérieurs en deux couches pour 1 million, pour les échafaudages, les brosses, équipements divers et assurances : 1 million, et le million restant c’est la main d’œuvre.

     

    - Le Basque justifie son devis en disant qu’il est meilleur peintre, qu’il utilise des peintures de polyuréthane en trois couches, dont le coût s’élève à 3 millions. Les échafaudages et autres matériels, équipements et assurances coûtent 2 millions, et le million restant c’est la main d’œuvre.

     

    - Le dernier est celui qui gagne finalement l’appel d’offres, le Maire estime qu’il présente le devis le mieux justifié.

     

    Le Marseillais lui a présenté comme suit :
    « Monsieur le Maire : 3 millions pour vous, 3 autres pour moi, et les 3 restants, nous les donnons au Breton pour qu’il nous peigne la façade. »

     

     

     

     

    Un homme se fait construire une taverne juste en face du cimetière.
    Pour faire sa publicité, il place une enseigne disant :
    « Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, on est mieux ici qu’en face ».

     

    Voyant cela, le curé place lui aussi une enseigne à l’entrée du cimetière. On pouvait y lire :
    « Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, tous ceux qui sont ici viennent d’en face ! ».

     

     

     

     

    — "Monsieur le commissaire, je ne sais plus qui je suis...
    Mon père est maire, ma tante est sœur,
    j’ai un cousin qui est frère et mon frère est masseur.
    Comment voulez-vous que je ’y retrouve !?!..."

     

    « Scenes de vie d'un samedi bien démarré!Nouveau jour... »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Mai à 14:28

    Il y a des jours comme ça ou rien ne va , heureusement

    pas toucher et blessé déjà ça le mec tant pis boire ou conduire il faut choisir

    bisou Sabine bon dimanche ,

    2
    Dimanche 20 Mai à 19:39

    Dommage que tu n'ai pas de piscine à proximité , l'eau te ferai le plus grand bien , c'est vraiment un remède miracle , pour toutes les douleurs , ne peux tu demander d'aller en cure par exemple , ce ne serait pas une mauvaise idée , ainsi tu oublierais tout et tu te retrouverai enfin seule sans personne pour te casser les pieds ha ha ha .

    Demande à ton médecin .

    Courage avec tes douleurs , gros bisous marseillais ensoleillés .

    Renée (mamiekéké).

    3
    Lundi 21 Mai à 09:46

    Etant marseillais j'aime beaucoup ta blague sur la peinture de la façade. Je retiens le truc, des fois qu'on me demande de repeindre la mairie du village...

    Bisous et bonne journée

    4
    Lundi 21 Mai à 17:28

    et bien ma sabinette les douleurs  pas marrant

    alors tu as eu chaud avec le tracteur et bien !!!

    un gros bisous mon amie et pour les rillettes super je vais fabriquer

    5
    Lundi 21 Mai à 17:56

    Bonjour Sabine ,

    j'aime bien tes petite blagounettes

    me voilà de retour chez moi et mon chien, me fait la G...e

    il voulait  partir avec François l'ami qui le garde, belle la vie avec lui

    balade, les vignes brossé tous les jours, et il mange des stecks imagine Lol !

    bon ce soir ça va déjà mieux,  chez moi  des moustiques mis des bougies citronnelle,

    cette année est dangereuse il paraît bisou mon amie 

    bon mardi ce soir au lit tot ! je suis fatiguée mais je me sens bien du côté santé

    j'ai pris deux kilos je vomis plus ce que je mange ,

    je commence à avoir des formes Lol ! bisou

    6
    Lundi 21 Mai à 19:50
    Aïe ma chérie comme tu souffres! Je souffre avec toi car je connais un peu ton problème . Mais mes médicaments me permettent de supporter sauf certains soirs où j’ai eu la mauvaise idée de boire du vin blanc. Mais de grandes douleurs comme les tiennes j’en ai rarement. J’espère que cette semaine sera meilleure et te donnera un peu de répit.
    Je t’embrasse
    Gigi
    7
    Mardi 22 Mai à 05:51

    bonjour en ce début de semaine deja bien entammée , elle passera vite si comme je le dis toujours tout va bien car autrement le temps ne passe pas vite du tout 

     hiers oir nous avons eus de l oarge mais sans pluie et c ets dommage par contre de la utre coté de la ville ils en ont eus un peu  ce qui est parfait pour la nature , mais la il y en a d annoncer pour ces jours ci 

     tres bon mardi 

    8
    Mercredi 23 Mai à 12:49

    Je sais ce que tu peux endurer au quotidien, c'est dur mais il faut affronter cette satanée douleur !

    Oui tu as eus chaud avec le tracteur, mais au moins il ne conduira plus celui-là, enfin pour un certain temps !

    Gardes ton humour ma douce

    Gros bisous ( pour les volières, j'en ai eus moi aussi, mais trop de travail et avec mon dos, je m'en suis débarrassée moi aussi )

    Coco

    9
    Jeudi 31 Mai à 17:29

    Aujourd'hui, je suis comme le chien au bord du lit.... y'a des jours!!!

    Mais ce que j'admire chez toi, c'est ton humour que tu mets toujours en avant... ta recherche de blagounettes. c'est sans doute ce qui te permet de tenir le coup

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :