• page reflexion

    page reflexion Un jeune homme sollicita un poste dans une grande entreprise.

    Après l’entretien d’embauche de sélection, le directeur adjoint l’envoya

    vers le directeur général pour une dernière entrevue.

    Le directeur a bien regardé son CV : il était tout simplement excellent

    (de grandes écoles, de beaux stages…). Aussi, le DG lui a demandé :

    « As-tu reçu une bourse d’étude pendant ton cursus scolaire ? »

    Le jeune diplômé lui a répondu tout simplement « non ».

    « Est-ce ton père qui a payé tes études ? »

    « Oui » répondit le jeune.
    « Où travaille ton père ? »
    « Mon père fait des travaux de forge. »
    Le directeur a demandé au jeune de lui montrer ses mains. Le jeune

    lui a montré une paire de mains lisses et parfaites.
    « As-tu jamais aidé ton père dans son travail, ne serait-ce

    qu’une seule fois ? »
    « Mon père a toujours voulu que j’étudie davantage. En outre,

    il peut mieux faire ces tâches que moi.»

    Le directeur a dit :
    « J’ai une demande à te faire : quand tu iras à la maison aujourd’hui,

    observe et lave les mains de ton père puis reviens me voir demain matin. »
    Ni une, ni deux, le jeune s’empresse de prendre congé pour aller vite

    répondre à la requête du DG.
    Quand il rentra à la maison, il se mit à chercher son père et lui demanda

    la permission de laver ses mains.
    Son père se sentit heureux de la subite attention de son fils et les lui

    présenta avec bienveillance. Après un temps d’arrêt, le jeune homme

    entreprit de laver doucement les mains paternelles.

    Pour la première fois, il se rendit compte de l’état des mains de son père

    : elles étaient ridées et avaient tant de cicatrices qu’il pouvait à peine

    toutes les compter. Certaines d’entre elles étaient encore à vif et

    quand il avait le malheur d’y toucher, son père tressaillait de douleur.

    Pour le jeune homme, ce fut comme un seau d’eau glacée lancé en plein

    visage ! Il se rendit peu à peu compte du sacrifice de son père.

    Car chacune de ces cicatrices représentait le prix à payer pour SON éducation,

    SES activités de l’école et SON futur.

    Après avoir fini de nettoyer les mains de son père, le jeune commença

    à mettre de l’ordre dans l’atelier. Cette nuit-là fut un magnifique moment

    ‘père et fils’ durant lequel ils parlèrent très longtemps.
    Au matin suivant et comme prévu, le jeune est retourné voir

    le directeur.
    Ce dernier s’est vite rendu compte des larmes dans les yeux du jeune homme.

    Aussi lui-a-t-il demandé : « Peux-tu me dire ce qui te fait pleurer et

    ce que tu as appris hier en rentrant chez toi ? »
    Le jeune a répondu : « j’ai nettoyé les mains de mon père puis j’ai fini

    par ranger son atelier… mais ce n’est pas le plus important.

    Je sais maintenant reconnaître ce qui mérite d’être apprécié. Sans mon père,

    je ne serais pas celui que je suis aujourd’hui. En aidant mon père,

    je me suis rendu compte de la dureté de son labeur et de mon

    arrogante indifférence. Aujourd’hui, j’apprécie son sacrifice à sa juste valeur

    et le trésor qu’est l’aide familiale.
    Le directeur a dit : « Voilà ce que je cherche chez mon personnel.

    Je veux engager des personnes pouvant apprécier l’effort fourni par les autres,

    des personnes qui ont conscience de la souffrance d’autrui, des personnes

    qui ne mettent pas l’argent comme seul objectif dans la vie…

    Tu es embauché ».

    Un enfant trop protégé à qui les parents donnent tout ce qu’il veut,

    développe « une mentalité de droit » et ignore les sacrifices qu’il a fallu

    faire pour en arriver là! Si vous vous reconnaissez dans ce type

    de parents protecteurs, pensez-vous agir pour le bien de vos enfants ou

    au contraire, les guider sur le mauvais chemin?

    Vous pouvez donner à vos enfants ce qu’ils souhaitent le plus au monde

    : une maison chaleureuse, un bon repas, une grande école,

    un téléphone portable dernier cri…

    Quand vous devez faire le ménage ou peindre une chambre, pensez tout

    simplement à les mettre à contribution. Après avoir mangé, qu’ils lavent et

    rangent la vaisselle entre frères et sœurs pour apprendre la vraie valeur

    de l’entraide et les qualités nécessaires pour mener une belle vie.

    Un jour, quand vous aurez les cheveux bien blancs,

    vous serez heureux de voir vos enfants épanouis, suivre votre exemple

    et apprendre à leurs propres enfants l’expérience de la difficulté et

    l’importance du travail en groupe!

     

    « fin de journéeJe suis agacée...... »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Avril 2016 à 15:40

    Très très bel article....j'en frissonne réellement !!!

    Merci de l'avoir publié pour nous

    Très gros bisous

    2
    Jeudi 7 Avril 2016 à 17:34

    coucou Sabine 

    une belle leçon de vie ce texte 

    merci du partage bisou mon amie

    passe une bonne fin de semaine 

     

    8

    3
    Jeudi 7 Avril 2016 à 19:06

    Super article qui donne à réfléchir ! Merci !

    Vas-tu bien ?

    Je te souhaite une belle fin de journée et une douce nuit.

    Bisous.

    Hugues

    4
    Jeudi 7 Avril 2016 à 19:33

    Ton texte est émouvant capitaineecho et combien d'actualité... 

    Merci pour ce partage. J'espère que tu as bon moral. De gros bisous pour toi. Anne.

    5
    Jeudi 7 Avril 2016 à 20:22

    Le job d'un parent est d'élever l'enfant soit l'aider à aller + haut.

    Ce qui veut dire que le parent doit lui dire tu peux quand il doute, ce qui est tout le contraire à lui donner tout sur un plateau.

    6
    josie
    Jeudi 7 Avril 2016 à 22:29

     bonsoir sabine,  c est exact ce  que tu décris,  certains  parents feraient tout pour leur progéniture,  a les pourrir, leur acheter tout ce  qu ils veulent; leur payer leurs études hélas qui a un cout; les nourrir,  logés, blanchis, nourris, tout a leur disposition, un beau jour ils partent sans  aucun  souci envers     les géniteurs aux cheveux ,    moi  c est mon cas, 18 mois pas vu; elle est belle la vie ; on apelle cela élever dans des boites de coton aussi; la première chose   le le gosse apprends a l école dire des gros mots, tirer la langue, de nos jours taper sur leur maitresse   il a du répondant; tu a connu des coups de règle sur les doigts,  ils ne savent  plus certains dire  bonjour , merci; aurevoir; a l ado age critique cigarettes , drogues, j en passe; un enfant  qui prend un chemin de travers   c est peut etre pour la vie,  ils devraient y prendre de la graine chez les anciens , bonne nuit, une  bonne morale, bisous.

    7
    josie
    Jeudi 7 Avril 2016 à 22:30

     aux  cheveux blancs

    • Voir les réponses
    8
    Jeudi 7 Avril 2016 à 22:58

    Pas de nouvelles.....bonnes nouvelles ?

    • Voir les réponses
    9
    Jeudi 7 Avril 2016 à 23:30

    pti bisous pour moi pas de soucis pas de pub et j en vois pas

    je pense a mon bloqueur de pub

    super ton texte et bien la vérité moi j 'appelle mon pti fils

    enfant ROI bisous

    10
    josie
    Jeudi 7 Avril 2016 à 23:56
    merci sabine pour le tuyau
    11
    JOSETHE
    Vendredi 8 Avril 2016 à 00:38

    Quelle belle leçon de vie ! Un superbe article plein de sagesse qui mériterait d'être lu par la jeunesse actuelle.

    Au cours des années, j'ai appris beaucoup de choses dans la vie courante, mais il me reste encore de nombreuses leçons de vie à découvrir. Je ne sais pas tout !

    Meri Sabine, je t'embrasse fort. 

     

    12
    Vendredi 8 Avril 2016 à 05:45

    Bonjour un texte magnifique, superbe, et dire qu'il y a des enfants qui plus tard abandonne leur parents sans ce soucier que ceux-ci se sont mis parfois sur la paille pour leur payer leurs études, je n'ai pas ce soucis là, mais hélas d'autres que je connais sont délaissé par leurs fils ou leur fille quelle tristesse, bisous

    13
    Vendredi 8 Avril 2016 à 08:29

    Un beau texte qui va bien dans le sens où mes enfants et mes petits enfants ont été élevés: aider dès qu'ils ont été en âge de le faire , des petites choses et enfin aider dans le partage des travaux de la maison! Et maintenant ce sont eux qui m'aident avant que je le demande!

    Quand j'étais instit, j'ai souvent rencontré des enfants arrogants, surprotégés, que je devais remettre à leur place!

    Bises, cigalette

    Gigi

    14
    Vendredi 8 Avril 2016 à 08:42

    Bonjour , es-tu parvenue à mettre ABP ???

    sinon envoie ton tél par mp de profil et je te guiderai , ça prendra 2 mn tu sera surprise de la facilité de le mettre

    j'ai illimité en France et Belgique

    bonne journée

    15
    Vendredi 8 Avril 2016 à 09:17
    Chadou

    Bonjour ma douce c'est une bien belle histoire, ils ne sont pas légion des patrons comme ça !

    Belle fin de semaine ma douce et gros bisous

                                       

    16
    Vendredi 8 Avril 2016 à 09:17

    On ne fait que répéter que l'éducation est capitale pour l'avenir des enfants ,mais ......il y a toujours beaucoup d'excuses pour la délaisser, et arrive ce qui doit arriver,on le voit tous les jours.

    merci de cet article que l'on se doit de méditer....

    17
    Vendredi 8 Avril 2016 à 09:22

    un très bel exemple... Ca manque en effet, dans les populations d'aujourd'hui. Que d'égoïsme ! bisous

    18
    Vendredi 8 Avril 2016 à 11:27

    A ce soir miss !!! je vais me préparer pour passer une partie de l'aprem avec mon frère !!!

    Bisous ....je vais essayer de ne rien montrer de ce que je ressens !!! une fois de plus !!!!

    Bonne journée pour toi et Pou

    19
    Vendredi 8 Avril 2016 à 11:44
    nays&
    une véritable leçon de vie..... bon WE a toi bisous et aux 4 pattes ***
    20
    Vendredi 8 Avril 2016 à 14:21

    Bonjour et bravo pour cette belle leçon de vie.  Bises.

    21
    Samedi 9 Avril 2016 à 09:33

    Très bel article !

    Excellent week-end.

    22
    Samedi 9 Avril 2016 à 11:29

    Très belle histoire qui malheureusement est assez courante aujourd'hui.

    Mais personnellement je ne pense pas que le fait de gâter son enfant, de le protéger, de vouloir le mieux pour lui soit le résultat de ce que nous voyons dans certaines familles où les parents sont oubliés.

    Mon fils a été gâté, dorloter, sans jamais lui demander de nous aider à la maison... par contre j'ai toujours privilégié nos liens en lui consacrant beaucoup de temps pour jouer avec lui, lui lire des histoires, lui parler de notre famille, mon enfance et surtout.... je lui ai montré l'exemple en respectant mes parents âgés, en m'en occupant et en les aimant.

    Résultat : jeune homme c'est lui qui avait besoin d'aller rendre visite le soir à sa grand-mère en lui demandant de lui raconter le temps d'avant, savourer les gâteaux qu'elle faisait pour lui, etc etc. Il était effondré et en larmes lorsqu'elle est partie... et aujourd'hui il m'a demandé de continuer à être la même grand mère pour ses propres enfants.

    Il est attentionné et aimant et téléphone chaque jour à son père et moi même si nous nous voyons chaque semaine.

    Tout cela pour dire que le plus important dans l'éducation de nos enfants est la transmission de nos valeurs, de notre culture, de notre famille et surtout l'exemple que nous leur donnons.

    Le reste... débarrasser la table ou faire son lit n'a pas autant d'importance, car ces tâches ils seront bien obligés de les faire plus tard...

    Je te souhaite une belle fin de semaine avec beaucoup de douceur. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :