• Je me sentais sombrer....

     

          Le 5 aurait pu m'entraîner vers le fond parce que je peux dire que ce que je vis est intolérable,ingérable ,et je me tape la tête sur les murs!

    Hier ,j'ai appelé mon ex médecin (mon actuel s'est cassé le col du fémur),une amitié de 20 ans ,il devait me rappeler à la fin de ses consultations à 13h/13h30.J'ai attendu ,j'espérais tant un conseil.

    Oui le verbe est à l'imparfait !Je n'ai pas eu d'appel!

    Je ne suis pas sortie ,il allait appeler !

    A 17h j'ai rendu les armes ,j'avais cru .....

    Une chape de tristesse Je me sentais sombrer.... puis de la résignation puis les larmes et ma fille est passée l'air de rien avec son copain et le ti bout ,tout le monde avait été chez le coiffeur!Je ne les ai pas fait rentrer ,je n'ai pas proposé de garder mon ti coeur(qui voulait rester) ma fille m'ayant harcelé aux alentours de midi ,augmentant le mal être que je traîne avec cette histoire de valium dans les mains d'une "folle"(la famille d'accueil) qui use et abuse de ce médicament et pour notre rébellion la menace de déchoir de ses droits la maman et de lui prendre le dernier!

     Je me sentais sombrer....    Je me sentais sombrer....

        Je lui avais demandé un service il y a 15 jours ,elle a refusé!J'ai décidé que cette lutte pour elle serait la dernière mais que nous restions chacune chez nous .

    Cette lutte contre ce CDAS Je me sentais sombrer.... ,nous la lui devons car c'est mon mari qui lui avait conseillé de s'opposer à ce traitement juste pour une crise de Lucas 10 ans qui cède au désespoir de ne pas voir sa maman plus souvent!

    Que l'on lui donne l'argument médical,la pathologie et le nom du généraliste!

     Juste une demande légitime il me semble !

     

    Mon coup de coeur du jour

    Jonathan Reed: Un poème qu’il faut lire deux fois

    Je fais partie d’une génération perdue
    Et je refuse de croire que
    Je peux changer ce monde.
    Je sais que ça peut être choquant, mais
     » Le bonheur vient de l’intérieur “,
    C’est en réalité un mensonge.
    ” L’argent me rend heureux  »
    Et quand j’aurai trente ans, je dirai à mon enfant que
    Ce n’est pas le plus important dans ma vie
    Mon chef saura que
    J’ai mes priorités et
    Le travail
    C’est plus important que
    La famille.
    Écoute :
    Depuis très longtemps
    Les personnes vivent en famille
    Mais maintenant
    La société ne sera plus jamais comme avant.
    Les experts disent que
    Dans trente ans, je fêterai le dixième anniversaire de mon divorce.
    Je ne pense pas que
    Je vivrai dans un pays à création propre.
    Dans l’avenir,
    La destruction de l’environnement sera normale.
    Personne n’espère que
    Nous conserverons notre belle planète.
    Et, bien sûr,
    Ma génération est perdue.
    C’est bête de supposer que
    L’espoir existe.

    Maintenant, lisez le poème du bas vers le haut.

    Ce poème se lit dans les deux sens pour symboliser des scénarios tout à fait opposés de l’évolution de l’humanité. À toi de faire le choix.

    Auteur Jonathan Reed

     

    Qui va manger une galette? Je me sentais sombrer....

     Je me sentais sombrer....      Je me sentais sombrer....

    Je vois que les gilets jaunes s'organisent.

        Les petits voient leur maman ce jour  (on m'a sucre ma journée au lieu d'hier)!Merci CDAS et ce sans raison enfin si ce médoc a doses

    abusives:3gouttes  le soir et 6 le matin .Avec ça Lucas est un zombie!Et encore s'il bouge 1 orteil ,on augmente!Un truc de ouf!!!!

    Fermons nos gueules pour le moment...Mais sûr que ma vie continuera dans le seul but de leur faire avoir des emmerdes!

     Je me sentais sombrer....      Je me sentais sombrer....

     Je me sentais sombrer....

     

    « Le 4Le 7 »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Janvier à 10:03

    Il faut toujours garder espoir et ne pas abdiquer, tu as raison de continuer de te battre.

    Bon week end, devenu tout gris ...
    Mais le soleil est dans le coeur avec les enfants à la maison.
    Bisoux, ma sabine ♥

    2
    Dimanche 6 Janvier à 10:13

    Génial le poème, mais hélas force est de croire que c'est la version de haut en bas qui verra l'avenir ( sans nous )

    Bonne journée Sabine.

    3
    Dimanche 6 Janvier à 11:01

    Je préfère le poème de bas en haut mais pourrons-nous un jour le lire ainsi ?  Garde espoir , le courrier est en route.... Pour la médecine elle est à l'image de la France ! Je téléphone au cabinet médical pour prendre RV , la secrétaire me dit que c'est à présent par Internet. Je vais sur le site : votre médecin n'est pas joignable par internet !!! La société fait des progrès !  Bon dimanche , je vais me venger sur la galette  lol  Bisous

    4
    Dimanche 6 Janvier à 11:11

      

    Je te la renvoie avec plaisir. 

    Bon dimanche.

    5
    Dimanche 6 Janvier à 11:47

    Très bien ce poème, tellement réaliste de haut en bas et tellement utopique de bas en haut...

    Bisous et bon courage pour tous ces moments difficiles..

    6
    Dimanche 6 Janvier à 12:12

    Bonjour ma Sabine chérie,

    je continue à garder l'espoir que c'est de bas en haut que je veux lire ce poème, de toutes façons je veux le lire ainsi et faire de mon coté tout ce qui est possible pour.

    Mais pour cette bande d'en....s qu'est ce CDAS  là si je pouvais les faire disparâitre ou les transformer je n'hésiterai pas!

    Voilà je retrouve de mon jardin pour toi, sur google en tapant image de rose de sylvietoutcourt,

    Résultat de recherche d'images pour "image de rose de sylvietoutcourt"

    Avec ces bisous qui embrasent (lol) mais de tout mon coeur.

    7
    Dimanche 6 Janvier à 12:28

    Bisous ma douce prends soin de toi 

    la vie est difficile 

    très beau ce poème dans les 2 sens 

    il se peut qu'on le vive réellement 

    gros bisous amitié Mado

    8
    Dimanche 6 Janvier à 13:10

    Malgré tous tes malheurs je me permet de te souhaiter quand même une BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2019 afin qu'elle ne ressemble plus du tout à 2018 .

    Ne peux tu porter plainte auprès de l'état (renseigne toi) et explique simplement ton histoire et ce qui arrive à tes petits enfants , il y a non assistance à personnes en danger , le service de l'enfance ne peut pas rester aussi indifférente en voyant ce qui se passe , ou alors ce sont des bourreaux d'enfants et il ne mérite pas d'exister en tant que tel .

    Il y a de quoi être révolter , même si tu ne cause plus à ta fille tu es la grand-mère ......

    A bientôt de tes nouvelles , toute mon amitié et à très bientôt .

    Bisous marseillais sous le soleil .

    Renée (mamiekéké).


    9
    Dimanche 6 Janvier à 13:24

    Bon courage, il y a toujours des issues même si elles paraissent fermées.

    10
    Dimanche 6 Janvier à 13:27

    Ce poème est super amusant: je le préfère de bas en haut.

    11
    Dimanche 6 Janvier à 13:46

    Chère sabine, je viens de t'écrire un long com et vlan, une fausse manip et tout s'est effacé !! Bon, tant pis je n'ai pas le courage de recommencer...

    Je suis vraiment désolée de ce qui t'arrive, comme je te l'ai dit au téléphone... je n'avais pas réalisé que c'était qui m'appelait, je dois dire.. j'étais très perturbée quand tu m'as appelée et j'en suis désolée. En plus, je crois que je t'ai confondu avec une autre personne qui devait m'appeler pour parler de la fibromyalgie... pfff, désolée... Merci, en tout cas, de ton appel.

    je comprends parfaitement ta situation et ta déprime et je me rappelle ce que tu m'as dit... la société et surtout la protection des enfants est ainsi faite que, malheureusement, des lois et des règlements sont édités de manière générale, ne tenant pas compte des cas particuliers !! c'est très injuste je te l'accorde et pour avoir eu à faire avec la DDAS moi aussi quand mes enfants étaient petits, je sais à quel point on a envie de prendre les armes parfois tellement on est en colère et impuissants devant tant d'incompréhension de ces gens pour qui seuls les règlements existent !

    Pour ton poème, que je trouve très touchant, je veux croire qu'il n'est pas trop tard et que c'est la lecture du bas en haut qui est notre avenir même si j'ai bien conscience de ce que cela représente d'utopique... mais il faut garder espoir sinon, quoi ?...

    Je t'embrasse.. je suis de tout coeur avec toi et j'espère vraiment que les choses vont s'arranger cette année... que ta fille arrivera à lutter contre son addiction et pourra prouver l'amour qu'elle a pour son fils qui a besoin d'elle aussi !

    Bon courage...

    Cath

    12
    Dimanche 6 Janvier à 15:27

    Bien trouvé le poème vis versa

    et prend la vie du bon coté , et mange une bonne galette

    un petit plaisir entre autre ,

    la galette déjà commencée hier et ce matin acheté une autre petite

    pour le goûter j'adore bisou bonne Épiphanie et régale toi !!!

     

    mots

    13
    Dimanche 6 Janvier à 16:17

    J'aime ton but  : tenir le coup pour gagner !

    Mais pas de galette, c'est mauvais pour tes douleurs. Tu peux essayer la pâte feuilletée sans gluten surgelée, c'est pas mal. Un peu de sucre par dessus, et hop, au four.

    Super ton poème, j'hésite entre les deux sens : vers où va-t-on ?

    Je te souhaite encore beaucoup de courage, et tu vas réussir.

     

    14
    Dimanche 6 Janvier à 16:41

    bonjour sabine , tu me fais peine a lutter comme ça car je me dis que c est tout normalement que les enfants devraient etre heureux avec leurs parents pauvres amours  mais au cdas ils ne sont pas humains et ça me fait tres tres mal et pourquoi ce comportement on dirait qu il faut punir les enfants quand a la famille d acceuil il faut beaucoup d amour ou faire un autre travail et pas faire ça que pour de l argent mais bon ou va t on droit dans un mur bien épais je pense 

     gros bisous 

    15
    Lundi 7 Janvier à 07:54

    oui sabine nous avons deux fils  ils sont plus que charmants mais la vie ne les gate pas eux non plus , la femme du premier a demandée le divorce parce que trop heureuse , elle s ennuyait  avec femme de ménage , argent etc etc  mais un mari qui travaille dur donc pas assez de vacances pour elle , alors elle a préferée brisée sa famille , ils ont trois enfants et le cadet de nos fils lui galere pour trouver du travail , la belle fille la n a aucune aide mais leur ménage tient par contre c est tres tres dur de vivre ainsi 

     voila en gros 

     bisous 

    16
    Lundi 7 Janvier à 08:06

    C'est très dur de commenter ton article!

    Se battre, tu parles...l'être humain a ses limites.

    Le " fameux bonne journée" me parait d'un banal, donc à bientôt.

    17
    Lundi 7 Janvier à 09:25

    Tu as fait un grand pas  de les laisser dehors bravo. Tiens bon! Bisous. Texte superbe. grosses bises

    18
    Lundi 7 Janvier à 11:25

    merci pour ta jolie rose 

    je t'ai mis un mp 

    bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :