• Il ......

    Il ......

    avis de recherche (SOLEIL) mais ou est -il passé il pleut   grrr.......

     

    J'ai un vieil ami qui était hospitalisé ,opéré au ventre avec une vraie couture pas par célioscopie,il est ressorti le soir mêmeIl ...... et il y est retourné en urgence pour hémorragie.j'imagine l'angoisse qu'ils ont eu à 94 et 90 ans.

          la vie....  ce qui est important ce n 'est pas sa longueur ,mais sa valeur.

        Hier mon voisin désagréable en permanence a regretté son comportement Il ...... un sale con qui a empoisonné ma chatte parce qu'elle passait chez lui par les trous du grillage.Et il nous espionne sans cesse.

     

          C'est comme pour ma fille,ne vous inquiétez plus je l'envoie promener! Je ne prête plus attention ,je refuse de perdre mon temps et mon énergie.Elle le regrettera un jour mais je l'ai assez averti.

          

      Je voudrais vous raconter une histoire vraie:

    L'histoire d'un homme travaillant dur chaque jour pour permettre à ses enfants d'aller à l'école, alors que lui-même n'a jamais eu cette chance. Voici ce que cet homme avait à dire :

    Il ......  Je n'ai jamais dit à mes enfants en quoi consistait mon travail. J'ai toujours refusé qu'ils aient honte à cause de moi. Quand la plus jeune de mes filles me demandait ce que je faisais, je lui répondais en hésitant que j'étais manœuvre.

    Avant de rentrer chaque jour chez moi, j'avais l'habitude de prendre un bain dans les toilettes publiques pour ne pas laisser d'indice sur le genre de travail que je faisais. Je voulais envoyer mes filles à l'école, pour qu'elles aient de l'instruction.

    Je voulais qu'elles puissent  faire face dignement à n'importe qui. Je ne veux pas qu'on les regarde de haut comme tout le monde le fait avec moi. Les gens m'ont toujours humilié. J'ai investi chaque penny de mon salaire pour l'éducation de mes filles. Je n'ai jamais acheté une chemise neuve, au lieu de ça j'ai utilisé tout mon argent pour acheter leurs livres. Ce respect qu'on ne m'a jamais donné, elles le gagneraient pour moi.

    Pour vivre, je nettoyais les trottoirs.

    Il ......

    La veille du dernier jour avant l'entrée de ma fille à l'université, je n'ai pas pu me débrouiller pour avoir les frais d'admission. Je n'ai pas pu travailler ce jour-là. J'étais assis à côté de la poubelle, essayant difficilement de cacher mes larmes. Tous mes collègues me regardaient, mais personne n'est venu me parler. J'avais échoué et je me sentais complètement découragé.

    Je ne savais pas ce que j'allais répondre à ma fille quand elle me demanderait les frais d'admission, une fois à la maison. Je suis né pauvre. J'ai toujours pensé que rien de bon ne peut vous arriver quand vous êtes pauvre.

    Après le travail, tous les autres laveurs sont venus s'asseoir à côté de moi et m'ont demandé si je les considérais comme des frères. Avant que je puisse répondre, ils m'ont tendu leur paye de la journée. Quand j'ai essayé de refuser, ils m'ont coupé en disant : « On ne mangera pas aujourd'hui s'il le faut, mais NOTRE fille doit aller à l'université. » Je n'ai rien trouvé à leur répondre.

    Ce jour-là, je n'ai pas pris de douche, je suis rentré chez moi comme un laveur...

    Ma fille va bientôt finir l'université. Trois d'entre elles ne me laissent plus aller travailler. Elle a un emploi à mi-temps et trois d'entre elles prennent des cours. Mais souvent, l'aînée m'amène à mon lieu de travail, et elle donne à manger à moi et à tous mes collègues.

    Ça les fait rire et ils demandent pourquoi elle les nourrit aussi souvent. Ma fille leur a dit : 'Vous avez tous jeûné pour moi ce jour-là pour que je devienne ce que je suis aujourd'hui, priez pour que je puisse tous vous nourrir tous les jours.'

    Aujourd'hui, je ne me sens plus comme un homme pauvre. Qui pourrait se sentir pauvre avec de tels enfants ?

     

    Il ......

     

     

    « un dimanche quelconque...Et présentement .... »

  • Commentaires

    1
    marifa
    Lundi 9 Avril à 14:50

    merci pour cette si belle histoire valeur essentielle de l amitié et du soutien sous plusieurs formes; Tu as bien raison d ignorer tes imbéciles de voisins

    Bonne journée grise et humide chez nous mais ça ne m empêcehe pas de chanter

    2
    Lundi 9 Avril à 15:21

    Une belle leçon de vie, que cette histoire et combien de parents

    se sont privé de tout pour que leurs enfants un jour puisse avoir un métier

    qui les fait vivre bisou Sabine prend bien soin de toi ,

    3
    Lundi 9 Avril à 16:34

    Elle est superbe cette histoire et la fille reconnaissante c'est devenue tellement rare. 

    Il pleut ici aussi, 22° hier c'était trop beau pour que ça dure. 

    Bonne semaine. 

    4
    Lundi 9 Avril à 21:15

    bonsoir ma belle , une jolie histoire , véridique pour certains , quant à ton voisin , envoie -le paitre pour de bon , bonne soirée , bisous

    5
    JOSETHE
    Mardi 10 Avril à 00:50

    Magnifique histoire, je perçois dans ce texte l'amitié entre collègues et le sens du partage.                                                                                     

     Il y a quelques années, j'ai eu une hystérectomie, je suis restée 8 jours en clinique avec 23 agrafes. Une fois à la maison j'ai  repris mon travail mais 10 jours après je me suis retrouvée aux urgences pour éventration et hémorragie. J'ai du subir une deuxième opération, cette fois je suis restée allongée 15 jours sous la surveillance du chirurgien. Bonne nuit, gros bisous.

    POUR TOI QUI AIME LE LILAS.

    Image associée

    6
    Mardi 10 Avril à 01:25

    Oh cette histoire est trop belle Sabine,

    pour qu'on puisse se plaindre aujourd'hui. Quelle belle leçon!

    Résultat de recherche d'images pour "petites images de lilas"  Il parait que tu aimes le lilas, j'espère seulement que l'image passera.

    Bisous mon amie.

    Ouf elle est passée.

    7
    Mardi 10 Avril à 07:29

    Bonjour Sabine

    Et bien il a une chance immense cet homme aussi énorme que ses filles d'avoir un tel papa. Parce que des enfants aussi reconnaissants çà ne court pas les rues de nos jours. Rien que ma sœur, quand je vois tout ce que mon père a fait pour elle et ses enfants et qu'aujourd'hui ils le laissent crever de solitude ! Enfin il y a un bon Dieu puisqu'il a refait sa vie et qu'il est heureux mais dans ses yeux comme on voit le chagrin d'une fille aussi ingrate.

    Je suis en colère après cette génération qui a tout voulu, tout accepté, tout demandé et qui snobe les parents surtout quand ils ne sont pas riches sauf d'amour pour leurs enfants.

    Nous avons pris une sacrée claque avec certains de nos enfants et nous avons été très proches de la dépression. Notre nouveau projet nous a sans doute sauvé la vie mais il nous éloigne de nos enfants qui de toute façon se moquent de nous comme de leur première chemise.

    IL est temps... qu'on vive !

    Gros bisou

    8
    Mardi 10 Avril à 07:51

    que cette histoire est belle et tres emouvante , nous aussi nous avons toujours faient ce que nous pouvions pour nos deux fils et apres a chacun d eux de tirer profit de ça et la c est pas toujours évident loin de la mais bon c est leurs vies 

     aujourd hui d enouveau il pleut mais demain pour la sépulture du beau frere qui est dcd vendredi dernier il devrait faire beau quand meme , ce sera tres emouvant car sa femme dcd a la ge de 36 ans a été exumée et sera elle aussi inhumée de nouveau demain en meme temps que lui 

     tres beau mardi a toi 

     bisous du coeur

    9
    Mardi 10 Avril à 09:09

    C'est une histoire très émouvante que tu nous narres ici et elle se finit bien, je connais plusieurs cas ou les parents se sont saigner pour la réussite de leurs enfants et ces derniers se sont détournés d'eux cas ils avaient honte de leur modeste condition. La reconnaissance et le respect ne sont pas des valeurs qui sont promues dans notre société de consommation alors qu'elles sont courantes dans les pays en voie de développement. Il y a de quoi s'interroger.

    Amicalement

    Claude 

    10
    Mardi 10 Avril à 11:23

    Émouvant et une belle leçon de vie. merci Bises.

    11
    Mardi 10 Avril à 11:33

    Quelle belle histoire !

    Quel parent ne s'est pas privé à un moment de sa vie pour l'un de ces enfants ? Je crois que nous le ferions tous...

    Bonne semaine ma Sabine avec des gros bisous, désolée pour ta petite chatte , moi c'est les chasseurs qui me les tue

    Coco

    12
    Mardi 10 Avril à 13:08

    Je croyais te lavoir dit : nous avons loué un terrain dans le sud et avons acheté un mobil home 

    13
    Mardi 10 Avril à 14:02

     

    Il..il... est là le soleil ,

    je serai peu sur le net trop beau 22°

    à cette heure super soleil alors moi sur la terrasse

    que nous avons installée et relax toute l'après-midi

    avec un bon bouquin bisou passe une bonne journée

    et  chez Monique qui ma appeler ce matin idem

    j'espère chez toi en Bretagne aussi ,

     à profiter sans modération

    le blog pour les jours moins beau bonne journée;

    14
    Mardi 10 Avril à 17:16

    Le soleil se cache souvent chez nous aussi!

    Une belle histoire   émouvante . Bises

    15
    Mardi 10 Avril à 18:13

    BONJOUR

    Quelle belle leçon de vie ,

    bonne journée bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :