•        Parfois , nous nous adaptons à ce qui ne nous rend pas heureux(ses), comme si nous enfilions tous les jours des chaussures qui ne sont pas à notre taille et qui nous empêchent de marcher, de courir …Le bonheur ne fait pas mal et il n’oppresse pas, il ne nous coupe pas la respiration. Il nous permet de nous sentir libres, léger(e)s et maîtres(esses)de notre propre destinée.

    Nous travaillons bien souvent pour pouvoir subvenir à nos besoins et à ceux de notre famille, pas pour prendre soin de notre bien-être psychologique.

    Lorsque nous étions enfants, nos parents faisaient un double nœud à nos chaussures, pour ne pas qu’elles se détendent et que nous tombions. Ils nous enveloppaient de pulls et de manteaux avec toute leur  tendresse, ils relevaient les cols de nos chemisiers et de nos vestes pour que nous ayons bien chaud.

    Pourtant, ces vêtements ne nous procuraient aucun confort et nous nous sentions oppressé-e-s par toutes ces couches de tissus, mais nous ressentions une certaine sécurité.

     

    “Le bonheur n’est pas à l’extérieur, mais à l’intérieur, nous ne dépendons donc pas de ce que nous avons mais de ce que nous sommes. »
    -Pablo Neruda-

     

      

        Petite   anecdote !

      A 99 ans, elle reçoit une lettre de l’hôpital confirmant qu’elle est enceinte!

    Il s’agit d’une erreur administrative très rare,

    Reste que la date de naissance exacte de Doris (le 21 novembre 1915) figurait bien dans l’en-tête du courrier qui demandait également à la vieille dame d’apporter un échantillon d’urine pour confirmer les résultats.

     

      De mon côté je suis aussi allée chez le doc sous la bruine incessante et au retour il en faut peu pour être heureux ...enfin moi c'est sûr!Et ça me fait remonter les bons souvenirs.J'ai le repas qui mijote sur le feu et nous mettons   les peaux d’orange   sur le fourneau pour parfumer la maison . 

           

            J'ai passé une bonne après-midi avec des copines anglaises et françaises,un repas chez l'une d'elles  Dy ...pour essayer de changer les idées de notre Gigi dont le mari est fort malade!Un repas simple mais un dessert maison "un pavlova" aux abricots.J'en raffole et c'est Nick qui le fait!

      Ce dessert russe est croustillant à l’extérieur, moelleux à l’intérieur.  

              J'ai expliqué que je ne me couchais jamais sur une idée négative ,je m'allongeais,me relaxais et pensais à ce qui avait été positif ds la journée et que le matin,je me lève en me disant qu'il y aurait forcément du positif ds ma journée!

     

    Après  !Même si il pleut...n oubliez jamais ...le soleil est en nous...

    Je ne suis pas une éternelle optimiste ,pas plus qu'une extra -terrestre mais il faut fabriquer les bons moments car les mauvais arrivent tout seul!.

     

    !

    Oui merci d être en vie....
    Merci pour mes belles rencontres..
    Merci pour tous les instants de bonheur et de joie...
    Et surtout merci à mon moi même d accepter ce que je suis et de me faire confiance....
    Douce fin de journée à vous ....

     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires